''l'affaire'' Signes (lien)

En salle depuis le 4 novembre

Walter, un ancien résistant revient sur l'idéal du CNR et son actualité...

Voici un lien vers un article de B. Oustrières du site http://www.mediapart.fr/ , comme certains résistants Claude Roddier rappelle que la résistance française refonda socialement la France avec son programme de 1944. Or, actuellement les forces de l'argent remettent en cause sans honte les conquêtes de nos courageux aînés.

L’ANACR rend chaque année hommage aux dix maquisards assassinés par les nazis à la ferme de La Limatte, près de Signes dans le Var, le 2 janvier 1944. La cérémonie se déroule selon un protocole quasi-immuable : rassemblement et dépôts de gerbes au pied de la stèle où sont gravés les noms des martyrs et celui du berger venu les prévenir de l’arrivée des Allemands ; défilé dans les rues du village ; nouveaux dépôts de gerbes au monument aux morts ; recueillement dans le cimetière devant la tombe des Résistants ; enfin, discours et vin d’honneur dans une salle municipale. Cette manifestation annuelle, qui revêt un caractère sacré pour les Résistants, leurs familles et les amis de la Résistance du Var, attire toujours de nombreux élus auquel se joint le représentant du préfet.

 

Figure fanatique du patronat le plus archaïque, D. Kessler a déclaré en 2007

“Adieu 1945, raccrochons notre pays au monde ! Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. (…)

Il est grand temps de le réformer”

Que faut-il en conclure ?

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site