Vers la grève générale ?

Mardi 12 octobre 2010 la population a montré sa détermination à refuser la "réforme" des retraites.

Il a fallu du temps à la "France d'en bas" pour bien comprendre que le projet de Sarkozy et consors est injuste et ne résout rien. Si ces textes s'appliquent les salariés vont travailler plus, plus longtemps et percevoir moins de pensions. Dans 10 ou 20 ans des millions de retraités pauvres vont envahir le paysage social sans plus aucun espoir sinon coûter à leurs enfants, eux-mêmes appauvris. Et la situation sociale des plus âgés est déjà grave !

Une vraie réforme positive est possible, mais elle passe par une remise en cause nette des textes qui emprisonnent la France, c'est à dire les traités européens qui liquident depuis des années les services publics, les acquis sociaux et la protection des plus faibles...

Sans l'euro et les traités libre-échangistes les multinationales des retraites privées et autres fonds de pension n'auraient pas un boulervard avec Sarkozy. Depuis des années déjà l'Etat renonce aux impôts sur le revenu aux profits de retraites par capitalisation, les PERP, gérées par des banques peu fiables...

C'est pour cela que SI nous voulons refuser cette politique inégalitaire et violente nous devons aussi REFUSER l'Europe des traités !

Or, ni les responsables syndicaux, ni surtout les barons du PS n'en parlent... La CGT et la CFDT sont parties prenantes dans la CES (Confédération Européenne des Syndicats), une instance "syndicale" européenne qui fait le jeu des LIbéraux. De même, au PS, Rocard ou les affidés de Strauss-Kahn sont pour la "réforme".

Sachez-le en manifestant.

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site