La GRECE ruinée par l'euro (épisode 2011)

De plus en plus de Grecs, ruinés, manifestent

En mai 2005 nous expliquions comment la Grèce avait été ruinée par deux choses :

- l'euro qui est une monnaie "forte" qui a axphixiée son économie et...

- le capitalisme international qui a fait monter la tension autour de la dette, augmentant au passage les taux d'intérêt (à cause de Goldman Sachs entre autres).

Menacée de faillite l'Union Européenne a alors "aidé" le pays en injectant des dizaines de milliards d'euro. Or, cette "aide" était perverse il ne s'agissait nullement de financer l'économie réelle en Grèce mais plutôt de cracher des fortunes aux banquiers pour qu'ils continuent de prêter à des taux énormes. Le problème ne pouvait logiquement que s'aggraver.

En échange de cette "aide" (aux seuls banquiers) le pays devait faire des "efforts", c'est à dire réduire ses dépenses et augmenter ses recettes. Du coup de niveau de vie s'est brutalement tassé entraînant de lourdes souffrances sociales. Le FMI et l'UE ruinent la Grèce comme l'Afrique hier !

Avec des gouvernants (de droite et de gauche) acquis au libéralisme les efforts ont été supportés par les seuls gens ordinnaires qui ont vu les prix augmenter et les services publics décliner. Rappelons que la Grèce n'était déjà pas un pays riche avant 2009.

Et aujourd'hui, un an après cette politique, qu'en est-il ? La même chose en pire ! Assomée l'économie grecque a encore ralenti à cause du niveau de vie en baisse et des taux d'intérêt énormes.

Le parlement grec a donc voté de nouvelles mesures anti-sociales (et donc anti-économiques) en échange d'une nouvelles "aide".

Entre temps c'est toute la zone euro qui est fraglisée car rien n'est réglé en Grèce. De plus, le Portugal, l'Espagne, l'Italie et l'Irlande sont suceptibles de craquer sans que l'Union ne puisse rien faire vu l'énormité des dettes.

C'est toute la mécanique de l'euro qui est grippée avec une banque centrale indépendante des nations et des peuples et une mafia libérale aux affaires à tous les étages.

Rien en peut donc se régler sans sortie des chaînes des traités européens qui ne sont que des diktats libéraux.

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site