Le cas C. Higdon, affaire classée ?

Higdon3

Carl Higdon dans les années 1970

A partir des années 60 les Etats-Unis ont été le théâtre de récits de supposés enlèvements de gens par des entités extra-terrestres.

L'un des cas le plus célèbre et le plus troublant date de 1974 quand un chasseur sans histoire a été retrouvé dans la forêt, troublé et bouleversé par sa rencontre avec un ET... On n'est pas loin du récit de miracle chrétien. Et pourtant...

 

25 octobre 1974, Wyoming, Etats-Unis. Un homme ordinaire d'une quarantaine d'années, Carl Higdon, décide d'aller chasser l'élan dans une forêt qu'il fréquente parfois. Sur la route deux automobilistes en panne lui indiquent un bon endroit et, là-bas, un ami croisé (Gary Eaton) sur place -dans une zone donc très reculée- l'oriente plus haut, ils se séparent ensuite...

il constate qu'un silence total se fait dans la forêt, et,

quand il tire il n'entend aucune détonation

Or, alors qu'il vise un groupe d'élan il constate qu'un silence total se fait dans la forêt, et, quand il tire il n'entend aucune détonation et voit la balle sortir « au ralenti » avant de tomber quelques mètres plus loin ! Stupéfait il va ramasser la balle et constate que le projectile est comme « fondu » ou « écrasé » sur un mur invisible... mais nullement chaud !

Higdonbullet

la balle "écrasée" récupérée par C. Higdon

Dans cette ambiance étrange et silencieuse il entend quand même un bruit de branche écrasée et voit à une vingtaine de mètres un grand personnage (env. 1,8 m) avec comme une combinaison de plongeur, un harnais avec une étoile jaune à six branches et des pointes à la place des mains. Il a le teint jaune, des petits yeux, une bouche avec quelques dents, des « cheveux » très courts, deux antennes, pas de cou ni de menton... Higdon se dit alors qu'il aurait mieux fait d'être resté à l'endroit de départ avant d'écouter les deux hommes en panne. Sidéré il entend la créature lui parler en anglais (sic) et lui demande si « ça va » et après s'il a faim (re-sic). Surgit alors d'une « poche » de la créature une boite qui flotte vers Higdon... Il lui explique que les pilulles qui sont dans la boîte nourrissent pendant quatre jours. Comme abandonné par son libre-arbitre Higdon en avale une. On lui propose de « venir avec nous » et derrière est alors visible un cube transparent. Sans répondre il se retrouve dans le cube où il perd de plus en plus ses capacités de bouger. Dans le « cube » c'est très grand, il est comme entravé et il y a aussi des élans « congelés ». Casqué avec plein de câbles, il y a une autre créature et aussi des manettes associées à des lettres terriennes (sic). Récit complet.

il se retrouve dans le cube

Débute alors un « voyage » vers la planète des créatures. Sur place on lui explique qu'il n'y a pas de poissons, pas d'océans suite à une catastrophe. Il voit une tour gigantesque dont des lumières l'éblouissent... Dedans il subit une sorte d'examen et est raccompagné sur terre vu que l'examen est « non concluant » (Higdon a subit une vasectomie plus tôt dans sa vie, il évoque cela comme cause de l'échec). Le retour est brutal, il tombe sur des pierres, est perdu dans la forêt, six heures plus tard toujours avec son fusil... Il est très désorienté et énervé... Il tombe alors sur une camionnette (la sienne qu'il ne reconnaît pas tout de suite) au milieu d'un terrain boueux inaccessible à huit kilomètres de son point de départ. Avec la CB il appelle au secours. On le retrouve toujours désorienté, il ne reconnaît pas sa femme et parle confusément de pillules, d'élan, d'hommes en noir...

il ne reconnaît pas sa femme

et parle confusément de pillules, d'élan...

A l'hôpital on constate quelques égratignures, une haute dose de vitamines dans son sang et une amélioration de sa santé (poumons et reins par le passé malades et là sans traces). Le lendemain il commence à retrouver ses esprits et raconte son histoire qui ne manque pas de détails peu compatibles avec l'hypothèse extraterrestre. En effet pourquoi l'ET parlerait-il anglais et engagerait la conversation avec un banal « ça va ? ». Pourquoi lui donner des pilules ? Pourquoi aussi avoir « ralenti » et « écrasé » la balle ? Pourquoi avoir des lettres terriennes (e, p, h, t) dans l'engin ? Pourquoi déplacer la voiture de Higdon ? Pourquoi l'avoir guéri ?

Higdon12

croquis de la créature "rencontrée" par Carl Higdon

L'hypnose confirmera (après un deuxième essai) l'histoire de départ et donnera des détails supplémentaires : par exemple l'hôte s'appelerait « Ausso », dans la tour il a aperçut cinq humains (deux fillettes, un couple d'adolescents et un homme d'environ 50 ans), l'ET dit avoir été sur Terre « pour chasser et pêcher » (sic)...

Peu à peu il reprend une vie normale tout en gardant l'impression qu'il reste « surveillé ». Une sensation post-traumatique qui est courante chez les gens qui se disent « contactés ».

En 1978 il passe avec succès le détecteur de mensonges : les experts déclarent que le témoin est tout à fait sincère et que sa vie a été bouleversée.

Dès lors que s'est-il donc passé ?

C'est toute la question car les élèments objectifs montrent bien des mystères (la balle, le déplacement du véhicule et les analyses médicales) mais : 

- Le récit qui est fait par le témoin ne colle pas par de nombreux côtés et surtout est un copié-collé de rencontres du même type (le couple Hill médiatisé en 1961) : une personne dans un endroit isolé qui est plus ou moins volontairement enlevée avant de passer des « tests » et d'être libéré, souvenirs confus, traumastisme, rêves récurrents, etc.

- Dans le récit il y a des élèments qui proviennent du décor de départ, c'est à dire la chasse : l'ET dit être sur Terre pour « chasser et pêcher », retrouvé Hingdon parle « d'élan », il en voit dans le cube, on lui rend son fusil et tout débute avec une « balle » de fusil, etc.

- Se peut-il qu'il ai été traumatisé par un accident de chasse ?

- La balle serait-elle la preuve d'une explosion malencontreuse ? L'enquête ne précise pas si des analyses ont été réalisées sur le site de la rencontre ni si le fusil a été expertisé... Pris de panique ou d'une phase délirante Higdon aurait été victime d'un produit hallucinogène : a-t-il consommé des baies dans la forêt, les fameuses vitamines ? Mais quid du déplacement du véhicule ?

- Quand aux personnes rencontrées par « hasard » et qui l'ont orienté vers la zone qui étaient-elles au juste ? Surtout que l'un d'eux était une connaissance du témoin. Higdon l'a-t-il vraiment rencontré dans un endroit archi-isolé ?

Se peut-il que les personnes croisées avant sur la route aient donné

des produits à Higdon et que les souvenirs réels aient été

mélangés avec des fantasmes ?

- Délirant et confus quand il a été retrouvé il est probable qu'il a été perturbé avant de lancer son SOS, sans doute les « vitamines » retrouvées dans le sang ont-elles un rapport avec son état psychologique. Se peut-il que les personnes croisées avant sur la route aient donné des produits à Higdon et que les souvenirs réels aient été mélangés avec des fantasmes ? Le « ça va ? » a-t-il été prononcé par les gens croisés ? La balle écrasée donnée par ces personnes ?

- Se peut-il que les deux automobilistes dépannés lui aient donné du LSD sous forme de pillules en prétextant qu'il s'agissait de vitamines ? Cette drogue est alors en plein essor aux USA et a les effets que décrit Higdon : sensation d'éblouissement (sur la « planète »), déformation du temps, mélange des choses vécues et imaginées (les élans visés, revus dans le cube, évoqués quand il est retrouvé), malaise, pupilles dilattées...

- De plus la phase de « descente » rappelle l'état du témoin quand il redevient assez lucide pour appeler au secours mais toujours hyper confus (il ne reconnaît ni sa femme, ni sa voiture...). Son ami croisé plus tôt en forêt juste avant la rencontre n'a peut-être pas été vu mais est dans son « trip » (qui signifie "voyage"...), lui aussi fait parti du thème des élans (ils se séparent en espérant les rabattre).

- Les analyses de sang ont-elles cherché du LSD ? Quand au « miracle » médical il faudrait savoir si il ne s'explique pas par l'évolution naturelle des organes (plus de 10 ans ont passé).

Reste le mystère du déplacement de la voiture. Se pouvait-il qu'il soit absolument impossible de « garer » le véhicule dans une zone boueuse ? Où étaient les clés ? Dans la poche de Higdon ? Et là aussi, l'hypothèse ET ne colle pas : pourquoi avoir déplacé la voiture avec le témoin ?

L'hypothèse d'une consommation involontaire de LSD

expliquerait presque tous les éléments du mystère

L'hypothèse d'une consommation involontaire de LSD expliquerait presque tous les éléments du mystère : le schéma du récit, le début et la fin de l'histoire (temps dilaté et confusion) ainsi que le rôle des deux automobilistes. Le reste tourne autour des élans (ami croisé avant la rencontre), ce que Higdon cherchait vraiment en allant chasser ce jour-là. Quant à la balle elle a peut-être été tirée par l'un de deux automobilistes et donnée (une fois froide) au témoin après la prise du produit. La suite, le changement de direction et la rencontre avec son ami Gary Eaton n'a peut-être jamais eu lieu. L'endroit boueux où a été retrouvé le véhicule est-il loin de l'endroit où les deux hommes étaient en panne ?

Même l'apostrophe de l'ET « as-tu faim ? » colle davantage à un échange avec les dépannés qu'avec un être étrange qui, tout ET qu'il est, a bien des signes terriens : l'étoile jaune à six branches (référence juive ?), l'anglophonie, les lettres dans l'appareil et même son nom « Ausso » qui est un palindrome.

 

Lien : Le récit "neutre" de Joslan Keller, historien de l'étrange.

Date de dernière mise à jour : 07/04/2019

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site