Créer un site internet
QUE FAIRE Valeurs et Actions Républicaines

Pour en finir avec le tantrisme

Tantrisme ghp2sg

Dans une société où l’imaginaire sexuel a tout envahi il est logique que tout soit « sexuel » comme jadis tout était « religieux ». Ainsi des thèmes exotiques et/ou marginaux deviennent parfois des nouveautés érotiques populaires ! C’est ainsi que le tantrisme est devenu depuis le XIX°s et plus encore récemment une « sexualité sacrée » pôle de fantasmes à la mode. Mais est-ce vraiment une autre façon de jouir ? 

c’est un courant marginal de l’hindouisme

En se renseignant sur cette philosophie on réalise vite que c’est un courant marginal de l’hindouisme. Vaste religion archaïque, l’hindouisme est un polythéisme digne de nos anciens dieux grecs. Anthropologiquement le corps et l’esprit n’ont pas la même place qu’en Occident d’où une fascination réciproque entre nos civilisations.

Tout débute au XIX°s quand les Britanniques prennent le contrôle du sous-continent indien du fait d’une supériorité militaire et technique incontestable. En quelques jours, une petite armée locale dirigée par des Anglais anéantit les meilleures troupes des maharadjas… Ruinée par son féodalisme et son archaïsme l’Inde implose politiquement et ne subsiste alors que par sa culture, ses légendes, mythes, fêtes sacrées, etc. L’Occident ne résiste guère à cet exotisme et le tantrisme (entre autres) arrive en Occident au XIX°s par la petite porte.

son succès récent repose surtout sur une ambiguïté

Son succès récent repose surtout sur une ambiguïté qui est surtout un rendez-vous manqué : postulant que le corps humain est « divin » et relié aux autres corps par des énergies -que personne n’a jamais mesuré- et affirmant qu’il existe de ce fait une sexualité alternative car « sacrée » le tantrisme était destiné à devenir une tendance de plus de la sexualité débridée du XXI°s qui fait office de nouvelle religion universelle.

Images 2le massage tantrique est au pire un prétexte prostitutionnel

Ainsi internet regorge d’articles journalistiques accrocheurs qui sous-entendent que le tantrisme serait une nouvelle façon de jouir et les « massages tantriques » ont pignon sur rue. Reste qu’une étude plus précise des témoignages et surtout une écoute attentive des praticiens du tantrisme montrent que la réalité n’est que rarement à la hauteur des espoirs. Dans une société de l’influence (communication, marketing, consommation, instagram...) le tantrisme se révèle être une simple forme de yoga où la nudité et la proximité des prétendus « chakras » avec certaines zones érogènes suggèrent vaguement une finalité érotique… L’un des précurseurs de cette mode fut « Osho » (de son vrai nom Rajneesh mort en 1990). Il fut un richissime, sympathique et vrai-faux maître spirituel qui défraya la chronique dans les années 80 aux USA. Réalisant que la jeunesse dorée occidentale veut avant tout jouir il décrète que la spiritualité indienne peut être joyeuse et jouissive au lieu d’être ascétique et modeste. L’anti-Gandhi en somme. Succès garanti !

Bulle de calme aussi précaire que coûteux le massage tantrique est un nouvel exotisme en bas de chez soi, au mieux une philosophie pour bobos distingués, au pire un prétexte prostitutionnel, mais nullement une autre façon de vivre...

Lien : mise au point utile

Date de dernière mise à jour : 08/02/2023

  • 3 votes. Moyenne 5 sur 5.