Hollande le petit

 L'union européenne à l'heure allemande (dessiné par Emmanuel Todd sur un coin de table)

Pour E. Todd, Hollande n'est déjà plus "rien"

Emmanuel Todd a bien résumé le bilan de Hollande un an après son élection : face au patronat allemand, Hollande c'est "rien" ! C'est à dire moins que l'Europe des traités, la BCE, le FMI, etc.

Or, si Sarkozy était le pion assumé des puissances d'argent, Hollande avait tout de même eut quelques paroles sensées sur la finance et l'Allemagne. Mais des paroles seulement !

il a ratifié ventre à terre le TSCG qui met la France

définitivement sous la coupe des oligarques de Bruxelles

Une fois élu il a ratifié ventre à terre le TSCG qui met la France définitivement sous la coupe des oligarques de Bruxelles. Les exigences de "réformes" détaillées fin mai par l'Europe n'a pas fait sciller Hollande, le PS ou l'UMP... Comment réagiront les Français quand les services de santé, l'éducation, les polices devront encore décliner pour satisfaire les critères européens ? Dans bien des pays la société se désintègre sous les coups d'une tyrannie lointaine et européenne.

Par ailleurs, Hollande continue tranquillement le chemin de Sarkozy : aventure civilisatrice au Mali, compétitivité-précarité du marché du travail, pseudo réfondation de l'école, milliards d'"économies" qui augmentent le chômage, soumission à Berlin...

Le chemin tracé par Mitterrand avec l'adoption du traité de Maastricth (1992) et la mise en place de l'euro achève le modèle français où l'Etat arbitrait et redistribuait les fruits de la croissance.

Sans monnaie nationale, sans liberté budgétaire et prisonnière du libre-échange, La France de Hollande va poursuivre sa descente aux enfers. La gauche peut se préparer à de sérieuses déconvenues électorales alors même que la droite ne propose rien de différent.

Tendance de Hollande déjà analysées ici.

Date de dernière mise à jour : 01/06/2013

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site