Intolérant ?

Editorial oct. 2015

Le salafisme, du golfe aux banlieues

le salafisme en face (lien en bas de page)

La tuerie du 7 janvier 2015 a-t-elle été un tournant pour moi ? Je l'ignore, en tout cas, dans mon vécu personnel ma vision de "certains musulmans" a changé. J'en veux pour preuve une expérience vécue récente...

Mes premiers sentiments politiques (dans les années 80) furent l'anti-racisme. Je ne concevais ni ne supportais que le FN (ou des gens pires encore) s'en prennent collectivement à des Français d'origine immigrée, aux habitants des banlieues ou aux Juifs.

Quand les premières affaires de voiles islamiques se sont posées en 1989 (j'avais 13 ans) je pensais d'abord à la liberté et voyais dans le refus de ces attitudes une sorte de racisme. J'avais toujours été intéressé par le monde musulman et entretenais de bonnes relations avec mes camarades de classe d'origine arabe. Il en va de même aujourd'hui.

Le rôle de l'Arabie Saoudite (alliée des USA) comme

tuteur de cet islamisme en faisait pour moi des marionnettes

La politique internationale (les deux guerres contre l'Irak et l'occupation de la Palestine) me faisait voire l'islamisme comme au mieux un mal nécessaire contre l'impérialisme et des régimes corrompus au pire comme des idiots utiles à la solde de leurs maîtres états-uniens. Comme Ben Laden en Afghanistan dans les années 80. De même le rôle de l'Arabie Saoudite ou du Pakistan (grands alliés des USA) comme tuteurs de cet islamisme en faisait pour moi des marionnettes anachroniques. 

En Algérie la guerre civile opposant une armée ultra-violente à des groupes armés sanguinaires me faisait espérer que la société algérienne sortirait de cet enfer plus unie, plus moderne et débarassée des mensonges que sont le nationalisme fermé et l'islamisme... Il n'en est rien. Les militants les plus avancés ne veulent aucunement que leurs soeurs ou fiancées manifestent avec eux ! Et l'islamisme radical a toujours pignon sur rue, on se permet de menacer de mort certains écrivains par exemple...

Or, le pourrissement lent du Moyen-Orient à l'image de la désintégration de l'Irak ou du colonialisme sioniste n'ont fait que décupler un djihadisme aujourd'hui hors de tout contrôle. Les bandes armées qui frappent partout sont expliquables mais plus du tout excusables. Si la mouvance des Frères Musulmans a peut-être sa place dans la modernisationn de l'espace musulman (Egypte, Palestine, Maroc, Turquie...) le djihadisme armé de type al-Qaïda et plus encore celui de Daesh est un monstre dont le venin mortel pourrit jusqu'à certains européens... Les Vietnamiens avaient raison de tuer des soldats américains mais jamais ils n'imaginèrent tuer la veuve et l'orphelin !

Résultat de recherche d'images pour "guerre du vietnam"

Jamais les vietnamiens n'ont visé les civils us

Athée et laïque je n'ai jamais fait de distinction entre les religions. Pour moi le culte musulman a sa place en France comme les autres cultes. La religion est une morale, une tradition et une gigantesque fraternité. Au delà on entre dans les intérêts, les clergés et la manipulation des exclus... Nous en sommes là.

Pour moi le culte musulman a sa place en France

Certes l'islam en France est une sorte de consolation pour certains exclus sociaux, c'est l'opium de la partie du peuple souvent la plus exploitée, maltraitée, ségréguée. Mais de là à devenir Kelkal, Merah, Kouachi... Il y a une distance fatale aujourd'hui à combattre sans répit jusqu'à leur extinction physique ET idéologique. Fanatiques ? Fous isolés ? Imbéciles manipulués ? Sans doute mais une fraction -dont l'importance est à évaluer- des Musulmans français a été ou est passivement ou activement d'accord avec ces violences abjectes. Les "incidents" après le massacre de Charlie Hebdo montrent que les métastases sont partout. D'autres rapports plus anciens montrent que certains élèves de certaines banlieues rejettent 1789 et ses valeurs, pourtant ADN de notre république. Viser des enfants, des dessinateurs et des civils consciemment au nom d'une guerre idéologique mondiale nous ramène au logiciel nazi.

une fraction des Musulmans

a été d'accord avec ces violences abjectes

Capture d'écran de la vidéo de l'exécution de Daesh diffusée le 10 mars 2015.

le demi frère de Merah, actif chez Daesh

La multiplication des mosquées ne me choque guère, mais les discours qu'on y entend parfois dedans ou plus souvent non loin d'elles nous ramènent aux heures les plus sombres de notre pays quand une partie des Français refusaient violemment qui la République, qui l'égalité, qui les droits sociaux minimum (exemple : le prétendu salon de la femme musulmane de Pontoise en sept. 2015). Ce "djihadisme culturel" à l'image des Anarchistes et Gauchistes des XIX° et XX°s professe l'inégalité des Humains, la haine des "autres (mauvais musulmans, athées, franc-maçon, homosexuels...), le massare comme "légitime défense". Il assume parfaitement une anti-culture prétenduement islamique mais plutôt sectaire et maffieuse où Darwin, Galilée et Voltaire sont des ennemis.

Résultat ? Par passivité ou myopie coloniale (les immigrés et descendants doivent avoir leur culture pour se tenir tranquilles) certains quartiers échappent aux lois communes. On laisse certaines banlieues survivrent par et pour l'islamo-déliquance. Logique que des centaines de français de papiers mais en réalité des anti-français de valeur, migrent en Syrie tuer et se faire tuer pour une inième illusion idéologique.

des candidats pour les poubelles de l'Histoire et ses charniers

Si Daesh ou al-Qaïda se nourrissent de la violence extrême des Etats-Unis en Irak ou de Bachar el-Assad en Syrie leur contre-violence ouvertement revendiquée via des vidéos vomitives, en font des candidats pour les poubelles de l'Histoire et ses charniers.

Il en va de même en France où les défis sociaux et environnementaux actuels nous interdisent d'être tolérants ou aveugles au salafisme, sas de compression vers le djihad passif puis, tôt ou tard, actif.

Résultat de recherche d'images pour "uniforme nazi"

liberté vestimentaire ou menace à l'ordre public ?

Perdu dans un fast-food sinistre et désert je suis monté à l'étage. Seul un couple était là. 25 ans maximum la fille portait une abaya presque intégrale, lui une grosse barbe bien peu marxiste. Le message était clair "nous considérons le reste du monde comme impur, on exhibe nos convictions contre votre volonté". Dégoutté avant même d'avoir réfléchi à mon geste j'ai quitté les lieux séance tenante comme si j'avais eu devant moi un nazi, un drogué ou un délinquant. Des millions de gens ressentent ça. Voilà où nous en sommes. Intolérants ou lucides ? En attendant le salafisme discrédite les Musulmans ordinaires et alimente l'autre connerie, celle d'extrême-droite...

j'ai quitté les lieux séance tenante

comme si j'avais eu devant moi un nazi

 

Lien : certains sites musulmans sont très lucides sur la question : exemple.

Date de dernière mise à jour : 02/11/2015

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site