Le Coran est-il violent ?

File:Qur'anic Manuscript - Mekkan script.jpg

fragment d'un Coran du VII°s

Le Coran est-il violent ou humaniste ou autre chose ?

Les tueries de Paris poussent bien des gens à citer le Coran pour faire passer l'islam pour une religion violente, ou au contraire, un culte humaniste...

Ces deux visions du texte coranique sont bien réductrices. Les Islamistes eux-mêmes font la même chose en assénant la valeur suprême du texte...

Rappelons que Mahomet décède en 632 et qu'il n'a laissé aucun texte autographe. Il ne cachait pas son ignorance des lettres et parlait à un public majoritairement analphabète. Chose courante à son époque.

Reste que parmi ses disciples plusieurs savaient écrire : ils notèrent ou plus souvent apprirent par coeur les "révélations" du prophète.

créer ainsi un texte sacré pur et parfait

Ce sont les sucesseurs de Mahomet, les premiers califes, qui eurent l'idée de compiler les révélations et de créer ainsi un texte sacré pur et parfait. Une version définitive politiquement pratique. Cette idée choqua certains compagnons car Mahomet ne fit jamais référence à cette idée pourtant possible de son vivant...

Commence alors la quête des fragments de textes un peu partout parmi les compagnons, la famille et les premiers musulmans. Assez vite plusieurs versions circulent et le calife Othman en impose une seule et fait brûler les autres ! Impossible donc de savoir si le Coran actuel réunit bien toutes les paroles sacrées de Mahomet... Aucune certitude non plus sur leur exactitude vis-à-vis de la parole de Mahomet. Certains passages sont obscurs et contiennent des mots inconnus. Erreur de retranscription ?

Les corans conservés les plus anciens datent du VII°s.

Quant au contenu du texte lui-même il est très divers car il juxtapose (non dans l'ordre chronologique) des "paroles" très variables car glanées pendant les 20 ans que dura la carrière de prophète de Mahomet.

On y trouve essentiellement des manifestes monothéistes avec références juives et chrétiennes (le rejet du porc est juive, le"cri" de Dieu est dans la Torah, etc.).

Le reste du texte, plus tardif, est législatif : Mahomet, chef politique à Médine, fait la paix, la guerre, les lois, etc. Les sourates (chapitres) traitent de sujets très différents et se contredisent quand les circonstances changent.

Ainsi les passages violents ou humanistes ne le sont que dans le moment où ces paroles sont dites... Les prendre ad litteram comme le font les salafistes est un anachronisme d'une insondable malhonnêteté. Un exemple : dans la sourate 5, verset 33 il est dit qu'il faut "crucifier les ennemis de Dieu". Soit. Mais que faire aujourd'hui ? Mahomet était alors en guerre avec les Mecquois qui voulaient le supprimer... Le degrès de violence était très élevé. 

Comme tous les textes historiques anciens, l'Odyssée par exemple, il est à prendre pour son éthique générale (le monothéisme, la justice, le perfectionnement personnel...) et nullement comme un mode d'emploi du quotidien du XXI°s. Pris ainsi il s'oppose à la réalité actuelle et peut pousser à la violence.

 

Lien : Sommes-nous en guerre ?

 

Date de dernière mise à jour : 20/11/2015

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site