Décomposition du Mali, merci Sarkozy !

Le Sahara devient une zone de non-droit géante depuis la guerre de Sarkozy 

 

Outre une Libye livrée aux milices les plus incontrôlables la guerre de Sarkozy-Cameron a touché indirectement le Mali. En effet, en laissant la Libye devenir une "zone grise" ouverte à tous les vents politiques le Sahara est plus déstabilisé que jamais :

Le nord-Mali est-il indépendant ?

  1. Les populations touaregs, habituellement abandonnées par les pouvoirs centraux « noirs » du sud ont trouvé en Libye de quoi s’armer et décupler la puissance militaire de leurs révoltes déjà anciennes : ainsi la rébellion « historique » du nord-Mali (le MNLA) a-t-elle proclamé début avril l’indépendance de "l’Azawad", hypothétique patrie des Touaregs (par ailleurs très divisés entre eux mais rétifs à tout islamisme de type djihadiste).

  2. Les pouvoirs  africains au Mali mais aussi dans toute la zone sud du Sahara (Niger, Tchad) sont sur la sellette : ruinés par de lourds problèmes de sous-développement, généralement peu populaires ils sont fragilisés par l’agitation armée du nord.

  3. Pour finir, les groupes islamo-racketteurs du secteur (AQMI entre autres) ont une liberté de déplacement, d’armement et d’action inédite dans la région. Qui les arrêtera ? Les Touaregs en quête de respectabilité ?

 On ne dénoncera jamais assez l’amateurisme insigne de Sarkozy et sa clique. Maintenant qui paiera pour l’instabilité et le chaos installés ? Personne ne veut ni ne peut intervenir dans cet immense désert en voie de "somalisation".

Liens : G. Munier sur "l'Azawad" ; B. Lugan sur la situation au Mali (audio)

Date de dernière mise à jour : 10/04/2012

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site