Post-scriptum au Sri Lanka

 

Est-ce historique ? En tout cas les media du monde entier ont rendu compte de la fin des LTTE (Tigres de Libération de l'Elam Tamoul), l'un des plus vieux et des plus terrible mouvement séparatiste d'Asie.

Après une longue trêve au début des années 2000 les LTTE avaient repris la lutte pour fonder un Etat tamoul indépendant du reste du Sri Lanka majoritairement peuplé de cinghalais. Or, cette reprise des combats aura été une erreur puisque après des décennies de défaites militaires, l'armée srilankaise a réussi à encercler puis à défaire définitivement le mouvement séparatiste qui avait pourtant mis en place une véritable armée. En effet les LTTE étaient la seule guérilla du monde a posséder à la fois une infanterie, une marine et une aviation de combat. Soutenus plus ou moins volontairement par la diaspora tamoule d'Inde, d'Europe et des USA les LTTE avaient plusieurs fois repoussé l'armée cinghalaise et contrôlé le nord et l'est du pays, régions majoritairement tamoules.Dès lors la reprise des combats à leur initiative en 2005 aurait pu réellement déboucher sur un Etat tamoul, or, il n'en fut rien. En effet, il faudra étudier les techniques de combats des Cinghalais qui ont réussi à anéantir le potentiel militaire des Tamouls, mais la principale cause de leur défaite est le ralliement aux autorités du chef des LTTE pour la zone est. Dès lors, la guérilla n'a cessé de reculer et d'échouer jusqu'au mois de mai 2009 où ses chefs historiques ont été vraisemblablement abattus dans les derniers combats.

Ultra-violents les LTTE n'en étaient pas moins dans le vrai

en cherchant à défendre la minorité tamoule

Si la guerre est pour l'heure gagnée il reste pourtant à gagner la paix.

En effet, la question tamoule reste posée. Ultra-violents, coupables de crimes innombrables, les LTTE n'en étaient pas moins dans le vrai en cherchant à défendre la minorité tamoule car depuis l'indépendance en 1948 la majorité cinghalaise a toujours marginalisé et persécuté les Tamouls. Animé par un bouddhisme local étonnamment raciste les gouvernements successifs ont finit dans les années 70-80 par utiliser la violence contre les civils tamouls qui ont développé en réaction des mouvements de résistance pacifiques puis armés dont les LTTE n'ont été que les plus « efficaces » vu leurs méthodes d'une violence rare. Violence proportionnelle aux exactions de l'armée dont l'une des dernières en date fut le massacre des employés locaux d'ACF (2006).

Les LTTE furent ainsi le mouvement qui a le plus utilisé les attentats suicide qui ont souvent tués des dizaines de civils autour de la cible : ce fut le cas en 1991 quand le premier ministre indien R. Gandhi fut tué par un LTTE. De même les autres mouvements tamouls furent, eux aussi, victimes des LTTE qui ont massacré des centaines de rivaux tout en extorquant à la diaspora tamoule « l'impôt révolutionnaire ». Dernièrement il ne restait plus grand chose du marxisme ou plus exactement du tiers-mondisme dont ils se réclamaient à l'origine.

Aujourd'hui comment vont se comporter les vainqueurs et le président Rajapaksa ? Vont-ils perpétuer leur politique raciste et injuste ou vont-ils chercher à repartir à zéro ? Difficile de répondre, mais même si les LTTE sont morts leur combat pourrait ne pas être fini. Il leur reste au moins des réseaux à l'étranger car les manifestations en leur faveur furent nombreuses, en France un de leur représentant, M. Julia, se dit ouvertement sympathisant de la cause. Il a aussi déclaré que l'armée victorieuse massacrait les civils tamouls qui étaient entre les rebelles et les miliraires. Cela mériterait au moins vérifications...

la guerre au Sri Lanka : http://quefaire.e-monsite.com/rubrique,sri-lanka,204411.html

Sur les Tamouls en France : http://www.sante.gouv.fr/drees/rfas/rfas200402/200402-art08.pdf

Notre forum : http://quefaire.aceboard.fr/#

 

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site