interview de Pierre Lévy de Bastille, République, Nations

Aujourd'hui QUE FAIRE a décidé de donner la parole à Pierre Lévy, rédacteur en chef du journal Bastille République, Nations, publication qui revendique 10 000 lecteurs et qui existe depuis décembre 2000. L'équipe de anime aussi le site http://respect-democratie.net/

QUE FAIRE : Pierre Lévy, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Pierre Lévy:  Je suis journaliste depuis 1996, date à laquelle j'ai été rédacteur à l'Humanité (jusqu'en 2000), plus précisément dans la rubrique internationale. Par ailleurs, j'ai longtemps milité au PCF, avant de quitter ce parti. J'avais également une expérience syndicale antérieure, dans une grande entreprise de la métallurgie. C'est en décembre 2000 que j'ai pris, avec d'autres, l'initiative de lancer le mensuel Bastille République Nations. Le lancement a coïncidé avec le sommet européen de Nice. La première diffusion s'est déroulée dans la manifestation syndicale qui précédait ce sommet...

QUE FAIRE : Quelle est l’ambition de votre journal ?

Pierre Lévy : Tout d’abord il s’agit de faire un " vrai journal ", c’est à dire dont la raison d’être soit d’abord d’informer et d’analyser. Notre objectif est de faire un authentique travail journalistique sur les questions et les enjeux européens. Cela n’est nullement contradictoire avec une ligne éditoriale " radicalement eurocritique ", qui met en cohérence le progrès social, la souveraineté populaire et l’indépendance nationale.

QUE FAIRE : Pourquoi Bastille République Nations ne parle jamais des groupes politiques français qui se disent opposés aux traités européens ?

Pierre Lévy : Il n’y a, à cet égard, aucun interdit. Mais notre priorité est d’informer sur les questions sociales d’une part, géopolitiques d’autre part. L’actualité française proprement dite sort de notre champ rédactionnel, sauf bien sûr – et c’est hélas très souvent le cas – lorsqu’elle est liée à la machine de Bruxelles. Surtout, je voudrais y insister : BRN est un journal, et en aucun cas un " groupe " politique. A chacun son travail.

QUE FAIRE : Comment évolue le journal ?

Pierre Lévy : Nous subissons naturellement la " crise de la presse ", à laquelle même les quotidiens les mieux établis n’échappent pas. A fortiori les journaux engagés à contre-courant des idées dominantes.

Nous sommes donc confrontés à des problèmes financiers aigus. Cela dit, partir de rien, exister depuis huit ans avec aujourd’hui plus de 10 000 lecteurs, et gagner en notoriété et en rayonnement n’était pas assuré au départ, surtout sans l’appui de groupes économiques, politiques ou associatifs. Poursuivre ce développement va nécessiter de la part de la petite équipe du journal de nouveaux efforts de renouvellement, en particulier pour rendre plus accessibles certains sujets ardus ou rébarbatifs – dans le domaine économique, par exemple.

Mais nous sommes confiants : le lancement de la pétition pour faire respecter le NON irlandais ainsi que du site qui la porte va contribuer à notre développement. Et, dans le même mouvement et surtout, à mettre en échec le coup d’État rampant décidé en décembre 2008 par le Conseil européen.

 

 

 

 

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site