ITW de D. Gorteau sur l'Irak et la Syrie

Itw bis

Une graine dans un pot : Dans ton livre, tu insistes sur les luttes confessionnelles, tribales, ethniques. Les questions économiques et sociales importent-elles si peu au Moyen-Orient ?

Denis Gorteau : Non, elle sont mêmes l’alpha et l’oméga des dynamiques de cette région (pétrole, propriété foncière…). Mais ces intérêts sont voilés ou même carrément travestis par le communautarisme érigé en système légal puis en factions armés aujourd’hui. Cette zone n’a pas connu la révolution français ou le libéralisme anglais qui ont mis l’individu propriétaire au centre des lois. De l’Occident ces pays n’ont connu que l’impérialisme et le « diviser pour régner ». Ainsi les guerres communautaires d’hier (Liban) ou actuelles (Syrie, Irak…) ont pour résultat une économie de pillage des vaincus. Comme dans l’Afrique des Grands lacs d’ailleurs où le paysage religieux est tout autre. Avant les guerres actuelles les régimes « progressistes » avaient certes nationalisé les richesses naturelles, mais pour les redistribuer de façon très politique et nullement citoyenne.

SUITE

Date de dernière mise à jour : 27/05/2015

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site