Au coeur d'al Qaïda, Morten STORM

Afficher l'image d'origine

Le djihad a hauteur d'hommes...

Le témoignage de Morten Storm est un livre saisissant. En effet, remarquablement rédigé et traduit il raconte au quotidien le parcours cahotique d'un agent double.

Bien qu'il faille rester prudent sur la véracité de tout témoignage l'histoire de Storm est digne d'un roman et montre le basculement de certains musulmans dans le terrorisme entre les XX° et XXI° s.

Morten est né en 1976 au Danemark, mais bien loin du rêve nordique ! Il ne connaît presque pas son père et survit dans un quartier pauvre avec une mère et un beau-père bien à la peine socialement. Intelligent, vif mais perturbé il devient vite un jeune homme violent et marginal.

C'est alors l'école de la rue avec les bagarres et les premiers copains délinquants et/ou musulmans. Nullement raciste il décrit des banlieues dignes des nôtres avec des enfants d'immigrés souvent exclus, victime du racisme, border ligne niveau délinquance mais pas encore islamistes...

C'est de ce désenchantement permanent et face à l'absence totale de perspective qu'il devient musulman tout seul, après s'être identifié à la vie de Mahomet, lui aussi jeune homme marginal en butte à la société de son époque.

prêcher la guerre sainte à des jeunes paumés aussi marginaux que lui

Vers la fin des années 90 la société change : l'islamisme est le nouveau communisme ! Au niveau mondial les Etats-Unis sont accusés d'impérialisme par les futurs djihadistes tandis que certains damnés de la Terre deviennent salafistes, c'est à dire des musulmans rigoristes en rupture avec la société libérale occidentale. Storm devient alors salafiste puis djihadiste... mais demeure marginal et en souffrance sociale : chargé d'un lourd casier il cherche dans l'intégrisme une machine à laver sa vie ratée, mais même son mariage avec une marocaine puritaine est un échec. Mais tant d'intransigeance lui attire l'attention de certains prêcheurs qui l'envoit au Yémen dans un camp religieux. Il n'est pas encore question de camp terroriste mais plutôt de stages idéologiques intenses. Il noue de précieux contacts avant de revenir en Europe prêcher la guerre sainte à des jeunes paumés aussi marginaux que lui... Car si les chefs des organisations islamistes sont des petits bourgeois souvent bien gras le gros des troupes est composé de jeunes gens perdus, déçus, en rupture. Les "clients" type des organisations violentes et révolutionnaires.

Résultat de recherche d'images pour "awlaki"

Awlaki, un ami de Storm devenu

chef terroriste

Assez vite il se rapproche d'un certain Awlaki. C'est un américano-yéménite qui devient alors une star sur internet : ses prêches incendiaires et habiles le rendent célèbre. Après le 11 septembre son étoile rayonne dans la galaxie terroriste. Malgré sa culture et son père ministre au Yémen il semble sombrer dans une fuite en avant où ses appels aux meurtres n'ont pas de fin. On le soupçonne vite d'être l'inspirateur direct ou indirect d'actes terroristes isolés.

Il réalise les contradictions de l'idéologie islamiste

et le caractère frelaté des citations coraniques

A cette époque Storm est décidé à passer aux actes, en l'occurence à aller se battre en Somalie avec les islamistes locaux mais son projet (reporté faute de liquidités) échoue et cela le plonge dans une lourde prise de conscience. Après l'impasse de la vie délinquante le voilà dans le cul de sac du djihadisme, réalisant que le passage à la violence viserait des innocents comme sa mère ou des collègues non musulmans avec qui il n'a jamais rompu... Il réalise aussi les contradictions de l'idéologie islamiste et le caractère frelaté des citations et autres interprétations coraniques. C'est alors que le château de cartes s'écroule. Mais au lieu de se retirer de ces milieux sur la pointe des pieds il décide de collaborer avec les services de renseignements danois qui réalisent vite la qualité de la recrue ! Très vite les Britaniques puis la CIA vont puiser auprès de lui des informations sérieuses. Renouant avec une certaine vie aventureuse et pourvu de liquidités il devient infiltré avec Awlaki comme cible... Le livre fait 600 pages et la traque d'Awlaki n'est qu'un début !

 

LIEN : M. Storm s'exprime via son éditeur français / Les enseignements du livre par D. Gorteau

 

 

Date de dernière mise à jour : 16/04/2016

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site