Au commencement du temps

Troublant voyage que celui que nous proposent les frères Bogdanov dans leur dernier ouvrage (1). En effet, ils nous expliquent leur vision de l'origine de l'univers. Rien de moins.

Avec de vrais efforts pour simplifier les dernières théories physiques ils remontent le temps jusqu'au moment du « bing bang », l'instant suprême où tout a débuté.

Notons que les meilleurs physiciens actuels sont partagés et modestes sur la question : les théories et les écoles rivalisent pour expliquer l'inexplicable et l'indicible car au moment du supposé « bing bang » les lois de la physique ou encore l'idée qu'on peut se faire de la réalité n'ont plus aucun court : le temps et l'espace seraient concentrés en un seul point où tout ne serait qu'énergie et « information ».

C'est là l'innovation proposée par les Bogdanov et quelques autres scientifiques, l'univers en gestation et l'univers actuel ne serait, finalement, que de... « l'information » ! Rien de plus, rien de moins. Des bits, des milliards de milliards de bits. Surprenant, non ? Pour eux cela donne même un « sens » à l'univers, sa naissance et son expansion ne seraient qu'une façon de dérouler ces informations déjà compilées dans l'instant initial.

Dans les années 80 les frères Bogdanov furent de célèbres animateurs de télé

Pour rendre cette idée crédible ils avancent le concept de « temps imaginaire », un temps immobile, stable et complet dont le « temps réel » que nous vivons ne serait qu'une illusion trompeuse. Cela pourrait expliquer d'après eux le fait que deux photons (particules du lumière) peuvent interagir instantanément à plusieurs mètres de distance comme si l'espace et le temps n'existaient pas (expérience réalisée en 1981).

Si il faut rester prudent sur ces propositions, leur livre n'en demeure pas moins un utile ouvrage de vulgarisation.

 

1 : Au commencement du temps, I. et G? Bogdanov, Flammarion, 20 euro

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site