'''Dis au tueur qu'il sera tué'', chroniques barbares de Bagdad

Waleed  YAHYIA SAADOUN - Dis au tueur qu'il sera tué

site de l'éditeur


Ce livre aurait pu s’intituler « dans l’intimité des tueurs en série irakiens… ». En effet ce témoignage nous fait entrer dans le quotidien de plusieurs chefs de groupes armés. Les acteurs de la guerre civile irakienne qui ont saigné le pays après l’invasion américaine. Quand la guerre laisse libres les pulsions les plus sinistres...

''Car derrière l’extrémisme de façade de ces hommes il y a surtout des intérêt égoïstes''

Plusieurs figures chiites, un ex général de S. Hussein sunnite, des membres d’al Qaïda se transforment de 2004 à 2007 en monstres froids, en machines à tuer pour une religion, un idéal ? Non, généralement pour gagner en influence et surtout se remplir les poches. Car derrière l’extrémisme de façade de ces hommes il y a surtout des intérêt égoïstes et des motivations médiocres.

Certes la politique et la géopolitique ne sont pas absentes de ce témoignage, mais à la base, le « grand jeu » consécutif à 2003 semble bien loin quand enlèvements, viols, assassinats, tortures et pillages frappent devant chez vous. Pourtant, le journaliste auteur de ce récit explique comment les pays sunnites financent largement Al-Qaïda, comment la Syrie est une base arrière pour le parti Baas et même comment ces deux courants coopèrent pour contrecarrer l’influence chiite. En face, l’Iran subventionne les gangs chiites les plus violents et rémunèrent les attentats jusqu’à 10 000 dollars ! Cette ambiance de cendres aboutira donc à d’inexpiables massacres comme l’attentat qui a fait plus de 1 000 morts contre une processions chiite ou encore les agissements d’un boucher fou qui enlevait des enfants pour en dévorer certains…

Le livre s’ouvre sur la lettre d’une veuve.

Une parmi des centaines de milliers d’autres ; elle jette à la face de l’inconnu qui a abattu son mari au retour d’une boulangerie quelques vérités crues. Le livre s’achève sur la "réponse" naïve du tueur (il accuse le "destin"), un des absolus anti-héros de ce livre de 205 pages qui survit en espérant que l’heure des milices reviendra. Car depuis 2008 un semblant d’ordre règne en Irak malgré un niveau de violence encore parmi les plus élevé du monde. Rappelons qu'en juin 2011 15 soldats américains et des dizaines de civils irakiens sont morts. Pas tous par accident ! Un charnier de 900 corps a été découvert dans le sud du pays et l'Iran semble toujours capable de fournir des explosifs qui percent les blindages us.

Cet épisode violent ouvert par les mensonges et les guerres de Bush n’est donc pas fini. Et, même si les principaux chefs de gangs sont morts, qui sait si d’autres générations d’assassins ne viendront pas prendre la relève de cette industrie universelle… N'oublions pas que c'est bien l'invasion américano-britannique qui a ouvert cette boîte de Pandore. Qui sait si on ne va pas aboutir à la même tragédie demain en Libye ou ailleurs.


- Observatoire de la guerre en Irak

- Analyses géopolitiques

- Vidéos géopolitiques

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site