Le paradoxe du sapiens (livre)

 

Dans un essai court et vif J.-P.Baquiast explique comment l'Homme est devenu autre chose qu'un "super singe". C'est une histoire connue mais l'auteur rajoute à l'histoire de l'évolution humaine l'idée de "systèmes anthropotechniques", c'est à dire de structures associant  des êtres humains et des outils, cela donnant naissance à des entités d'une autre nature.

C'est ce duo nouveau dans l'Histoire qui a changé la Terre. Avec l'accès à des énergies et des savoirs nouveaux l'Humanité s'est trouvée face à des choix cornéliens souvent "résolus" par la violence et/ou l'intégrisme. Une violence proportionnelle aux techniques mises au point.

Or, toujours selon M. Baquiast, ces systèmes anthropotechniques ne sont pas moraux, ils n'ont aucune conscience. Un humain peut avoir une morale, une machine n'est pas concernée dès qu'elle cesse de fonctionner, mais pas le Pentagone, exemple abouti de système anthropotechnique, non plus !  D'où un risque évident pour nous autres peuples de la Terre.

L'auteur conclut son livre par un choix crucial devant lequel est l'Humanité : soit les dangers certains sont conjurés par la naissance d'un "cerveau global" et par une politique de civilisation possible via les sciences, soit nous allons sombrer dans les ténébres de la pollution, de la surpopulation et de la violence. La réponse arrivera sans doute avant la fin du siècle.

Sur ces question notre entretien avec J. Blamont

Site de J.-P.Baquiast

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site