Limonov, récit(s) d’E. Carrère

On passe un bon moment en lisant ce livre, on apprend des choses et on sourit même souvent entre deux scènes plutôt tristes….

Mais, pourquoi le cacher, l’auteur cède à une mode littéraire qui passera sans doute vite : contrairement à ses livres passés E. Carrère s’intègre dans le récit de la vie de l’auteur ex-soviétique Limonov. Coquetterie littéraire ? Egotisme ? Relativisation de l’autre vie ? Rapprochement avec le lecteur ? On ne sait à quelle finalité répond cette manie qui n’est pas désagréable, seulement assez superfétatoire…

Edouard Limonov


Sorti de là la vie de Limonov vaut effectivement le détour !

Le personnage et son époque (la nôtre) sourdent réellement la folie de la seconde moitié du XX°s et les débuts délirants du XXI°s, surtout en Russie post-soviétique où le brejnévisme grisâtre et terne a laissé la place à une intraitable loi de la jungle, quelque chose d’assez inouï très bien rendu dans le livre.Or, outre la vie chaotique et romanesque de notre trop humain poète soviétique, ce livre nous rappelle quelques vérités savamment distillées par l’auteur qui, habillement, ne prend jamais parti :

Les dissidents en URSS ? D’infimes minorités d’agités plus alcooliques que naïfs…

La fin du communisme à l’est ? Une vaste escroquerie qui a ruiné des peuples déjà très modestes…

Les guerres yougoslaves (où Limonov s’engage aux côtés des Serbes) ? Une guerre de miliciens crasseux et cruels.

On glisse doucement vers les années 2000 où Limonov devient un opposant intraitable à Poutine. Il séjournera d’ailleurs plusieurs années en prison pour une fumeuse accusation de « terrorisme ». Il y découvrira, comme toujours, l’abject et le sublime, l’implacable matérialité et la méditation… L’Humanité en somme.

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site