Occultisme et nazisme

Un mythe errant s'écroule

J. Chapoutot le rappelle dans sa préface il n'y a pas de "petits sujets" en histoire. Et pas plus que la BD la culture underground n'est méprisable. Bien étudiée cette sous-culture explique autant que les "nobles" sujets bien des choses. C'est dans cette optique que S. François a étudié les liens entre occultisme et nazisme car la toile et les bibliothèques débordent d'occurences sur les liens supposés entre le national-socialisme et les "sciences cachées".

Hitler fut toujours méfiant vis-à-vis des milieux occultistes

Le même J. Chapoutot le rappelle dès les premières pages l'hitlérisme fut un phénomène politique et nullement un culte et si certains chefs nazis eurent de la curiosité pour l'occultisme Hitler fut toujours méfiant vis-à-vis des milieux occultistes, astrologiques, néo-paiens et autres... Après une sorte de compagnonnage avec ces réseaux il s'en est détaché dès la rédaction de Mein Kampf (1925) et fit même enfermer beaucoup de ces illuminés pendant la guerre. Dès lors, d'où vient cette idée que le Führer fut un "initié" et/ou le fondateur d'une nouvelle religion ?

Outre quelques points communs entre occultisme et nazisme (culte de la pureté, rejet de la modernité ou antisémitisme) rien n'a été durable entre ces milieux souvent très intellectuels et le NSDAP vite transformé en machine de guerre. De plus, la "fuite" de R. Hess en Grande Bretagne en 1941 a poussé Hitler à embastiller les astrologues ou encore le professeur Haushofer, maître de Hess et supposé inspirateur de cet étrange voyage...

c'est après la guerre que quelques nostalgiques

ont diffusé lidée que Hitler serait vivant

S. François montre plutôt que c'est après la guerre que quelques nostalgiques du III° Reich ont diffusé lidée que Hitler serait non seulement vivant mais surtout que le nazisme serait une parenthèse dans la longue histoire de la "Tradition", un concept anti-historique selon lequel il existerait depuis des millénaires une vérité cachée qui se transmettrait d'initiés en initiés pour le Salut de l'Humanité ! Une idée théorisée par le français R. Guénon (mort en 1951) et recyclée par J. Evola (mort en 1974).

Ces idées pour le moins fumeuses passeront dans le grand public via des livres "historiques" sensationalistes ou des romans comme ceux du français Saint Loup, ex collaborateur armé des nazis. Le but est de contredire la vérité "officielle" et de subvertir le consensus dominant. Ainsi apprend-on que les Vickings (de nobles bons aryens) ont colonisé et civilié l'Amérique du Sud bien avant Christophe Colomb ! Un livre écrit par des auteurs -qui n'étaient pourtant pas d'extrême-droite- va relancer ces spéculations : Le matin des magiciens (1960) publié par J. Bergier et L. Pauwels. Très concrétement ces divers groupes et personnalités "complexes" (sic) n'ont jamais eu un grand succès, tout juste participent-ils à tendre l'ambiance quand des évènements funestes endueillent le monde (11 septembre, tueries de 2015, etc.).

La palme du délire mystico-nazi revenant au chilien M. Serano qui affirma dans plusieurs livres que Hitler avait fuit Berlin en soucoupe volante grâce à la maîtrise d'une énergie primordiale donnée par des extra-terrestre ancêtres des premiers Aryens ! Occulté, le Guide, serait suceptible de revenir après avoir échafaudé ses plans dans la Terre creuse trouvée par les Nazis dans les années 1930 au pôle Sud, etc. De quoi nourrir des scenarii de SF pendant très longtemps et au passage négliger les crimes du même Hitler. Reste à évaluer l'influence de cette gnose, ce "bricolage" dit l'auteur, dans le monde actuel où c'est davantage l'islamisme armé qui applique les élucubrations de ces milieux, or l'auteur ne fait aucun lien entre ces groupes et les djihadistes, ils ont pourtant de nombreux points communs ! Mais ça, c'est un autre livre.

Hitler avait fuit Berlin en soucoupe volante

 

Date de dernière mise à jour : 28/04/2020

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.