affaire Coupat

Faux révolutionnaires et vrais oligarques

La rédaction de Rébellion et les militants de Valeurs et Actions Républicaines s’interrogent sur les présumés " terroristes " gauchistes qui auraient dégradé des lignes TGV en décembre.

En effet le ministère de l’intérieur a écrasé le pays avec une communication qui prétendait avoir sauver la France d’un danger terroriste énorme…

Plusieurs semaines après ce barouf médiatico-politique que reste-t-il de cette affaire ? Pas grand chose : la plupart des prévenus ont été remis en liberté, aucune preuve matérielle n’a été trouvée, le dossier de l’accusation est vide, etc. Pourtant, le ministère de l’intérieur continue de vouloir garder emprisonné le supposé chef de ce groupe, M. Coupat.

 

Rébellion et V.A.R. n’ont aucune considération pour les idées dites " d’ultra gauche " et ne se reconnaissent pas dans le livre de J. Coupat " l’insurrection qui vient ". Comme souvent les révolutionnaires de salon et les secteurs les plus durs de la droite oligarchique collaborent objectivement : les premiers se posent en martyrs d’une cause quasiment religieuse et les seconds resserrent leur électorat en l’agitant avec la peur.

 

Rébellion et V.A.R. renvoient dos-à-dos les acteurs de cette farce pénible qui discrédite une fois de plus les vrais partisans d’un changement dont le pays a besoin.

 

La rédaction de Rébellion et la direction de V.A.R.

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site