Le Pen (encore !)

Le FN ? Un parti qui n'existe que par ses scandales médiatiques...

Marine Le Pen est au mieux une artiste de rue, au pire une machine à brasser de l’air.
Qui peut encore tomber dans le piège creusés par les fausses colères des « méchants » Le Pen ou  par les dénonciations pré enregistrées des « gentils » résistants ?
Le but de tout ça ? Agiter la population, faire marcher la télé et vendre du papier sans parler des vrais problèmes.

Le Front National ne sera jamais rien d’autre qu’un piège à cons électoral, un gros « fuck » aux élites qui, d’ailleurs, manipulent le FN et ses électeurs. Machine à faire gagner la gauche sous Mitterrand, le FN est aujourd’hui un parti squelettique qui n’existe que par et pour des scandales médiatiques, une version « vieux cons » de la LCR. Il ne représente aucune alternative.

Pourtant, la sortie calibrée de Le Pen fille sur les Musulmans correspond tout de même à une certaine réalité. Les prières musulmanes dans la rue sont choquantes, anti-laïques et anti-nationales. La France moderne s’est bâtie contre la religion catholique qui utilisait l’espace publique pour influencer les foules. Aujourd’hui certains barbus provoquent la république. Ils profitent de la trahison des élites qui montrent l'exemple en fuyant le fisc ou en servant l'empire américain ou Israël...

L. Hebbadj ? Un punk des années 2000 !

Reste que ces prières publiques (entre autres manifestations d’intégrisme) n’ont jamais vraiment dérangées les responsables politiques. Même le FN se réveille un peu tard avant de passer à autre chose. Pourquoi ?

Parce que l’intégrisme islamique est marginal. Il ne concerne qu’une minorité de français musulmans, citoyens plutôt standards dans leur grande majorité. L’intégrisme est donc aussi scandaleux que limité et surtout se focalise, tel un cancer, dans des espaces géographiques ciblés. C’est le cas de la rue Myhra à Paris (XVIII°s arrondissement) ou dans certains ghettos où la misère a fait fuir les classes moyennes et où les miséreux  pratiquent un intégrisme qui leur redonne symboliquement une fierté. Il en va strictement de même de tous les trafics de ces zones de non droit. Entre survie et résistance, ces pratiques sont la conséquence d’une économie libérale. Punks ou gauchistes hier, les jeunes révoltés sont maintenant plus musulmans que leurs parents pour s’affirmer et emmerder les Bourgeois de la télé.

Le vrai problème n’est pas tant dans ces provocations que dans les inégalités sociales qui génèrent toujours plus de fortunes et encore davantage de loosers. Cela clive la société et justifie toutes les fuites en avant individuels : ghettos fiscaux pour les nantis, partouzes pour certains et superstitions débiles pour les autres (islam dégénéré ou « églises » évangéliques).


La solution ?
Restaurer l’Etat. Pas en envoyant des policiers blindés devant les caméras, mais en intégrant économiquement ces ghettos. Or, ni la droite, ni la gauche ne veulent en payer le prix (hausse d’impôts). Encore moins de gens veulent une politique économique radicalement différente, c’est à dire une RUPTURE AVEC LES TRAITES EUROPEENS qui sont, non seulement, anti-laïques mais surtout qui réduisent les Etats-Nation à des zones de libre-échange où seul le Marché  religieux et autre règne seul.
En attendant, le racisme va progresser et le communautarisme aussi. Le racisme n’étant qu’une sorte de communautarisme de la majorité…

Etre vraiment laïque ce n’est donc pas uniquement se scandaliser des conséquences de l’exclusion, mais bien s’en prendre aux causes de ces comportements anti-sociaux.

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site