Rafales de plans de rigueur en Europe

Pour le prix nobel d'économie 2001 J. Stiglitz "les plans de rigueur sont un désastre"

Après le Portugal, la Grèce et la France c'est au tour de la Grande-Bretagne et de l'Italie d'annoncer des millirads "d'économies" et autres mesures voulues par les marchés et l'Europe.

La crise finançière de 2008 puis la crise budgétaire de 2009 sont maintenant supporté par les peuples, c'est à dire vous et moi et les générations suivantes.

Dans tous les pays dits "riches" les plans de rigueur appauvrissent les plus faibles et les classes moeynnes qui sont les premiers bénéficiaires des services publics.

En France Sarkozy va faire perdre aux forces de l'ordre près de 3 000 hommes en 2010. En Italie, seuls 20 % des fonctionnaires vont être remplacées alors même que le pays est miné par la maffia ou les inégalités sociales et régionales.

En Grèce les fonctionnaires de l'économies vont être moins nombreux et moins bien payés, comment dès lors, faire rentrer les impôts et réduire le déficit ?

En Espagne l'âge de la retraite va être repoussé à 67 ans (!) alors même que plus de 40 % des jeunes et 20 % des actifs sont au chômage.

Ces plans de rigieur ont deux buts : obéir à la Banque Centrale Européenne et satisafaire les marchés, c'est à dire les grands fonds spéculatifs.

Une fois de plus l'argent prime sur nos vies. Hier en Afrique avec les plans du FMI aujourd'hui en bas de chez nous.

Pour le prix Nobel d'économie J. Stiglitz "les plans de rigueur sont un désastre", ils vont ruiner la reprise déjà très fragile et entièrement soutenue par la dette publique.

Nos articles d'économies

Nos commentaires sur l'actualité

Notre forum

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site