2012 : Où Sarkozy le ''sent-il bien'' ?

large_securitaire

http://large.canalblog.com/

Définitive coupure avec la réallité ou machination géniale ? En tout cas, devant des députés UMP perplexes, Sarkozy a déclaré qu'il le "sentait bien" pour 2012 (avril 2011)...

S'il veut coucourrir l'an prochain il devra, de toute façon, ne pas partir perdant ; mais là, on frise tout de même le délire.

Dans tous les sondages (et cela depuis des mois) il est donné perdant dans tous les cas de figure, parfois même au 1° tour, éliminé par le FN et aussi les autres candidats de droite modérée.

Or, maniaque du pouvoir, politicien bonimenteur depuis des décennies, il souhaite tout de même tenter de rester accrocher aux privilèges de sa fonction. Car c'est le seul moteur de sa vie : la jouissance du pouvoir... Le reste, il s'en fiche.

Mais la mécanique démagogique de 2007, la "France d'après", est brisée. La réalité sociale et surtout les moeurs princières du résident de l'Elysée ont ruiné son crédit alors que les classes moyennes, piégées par son discours de 2007, vivent un calvaire symbolisé par les suicides chez France Telecom...

Les cocus de la dernière présidentielle sont en colère, ils s'abstiennent ou votent pour le FN, fantôme qui hante les cauchemars d'un Sarkozy qui n'a pas changé.

Ceci dit, 2012 aura un arrière-goût de 2007 :

- le social sera en tête des discours sarkoziens, "travailler plus pour gagner plus", etc. On connaît, mais Sarkozy traîne déjà ses cohortes de journalistes dans des usines. Une première depuis des années ! Qui y croira ?

- l'immigration et/ou l'islam seront des boucs émissaires faciles. On y croira car des excès sont réels, mais le FN fait "mieux", c'est à dire plus gros et plus con en la matière.

- Et puis le people sera sensé parler aux crétins apolitiques : Carla Bruni sera sans doute réellement ou non enceinte. De 3 mois aujourd'hui, elle accouchera au début de la vraie campagne...

Tant qu'on a l'Elysée on a toujours une chance, si Sarkozy se retrouve face à M. Le Pen au second tour il aura un boulevard, mais rien n'est moins sûr d'autant plus qu'à droite il y a AUSSI de la concurrence. La bourgeoisie sait ne pas miser sur un cheval perdant !

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site