Bayrou sous contrôle ?

 

Va-t-il sortir de l'histoire ?

François Bayrou, ex opposant virulent à Sarkoy (il a publié en 2009 "Abus de pouvoir") a radicalement changé de discours au sujet de Sarkozy.

Sous prétexte de débattre du "dossier des retraites" Bayrou a vu deux fois Sarkozy (en mai et juin 2010). Depuis sa défaite aux Régionales (environ 7 % des voix et très peu de sièges) il a cessé d'attaquer le président et cherche à rester au dessus de la ligne de flotaison politico-médiatique.

Pourquoi un tel virage discret mais réel ?

Précisons que le chemin aride de Bayrou depuis 2002, la rupture avec les réseaux du RPR et donc l'effondrement de ses élus, a ruiné son parti et que sa performance de 2007 (18 % des voix) est bien loin.

Toujours proche de certains socialistes libéraux et mondialistes (DSK ou Valls...) il cherche à se positionner comme appoint à Sarkozy ou Strauss-Khan en 2012, avec le poste de premier ministre à la clef.

On retrouve là la stratégie de Barre en 1988, président impossible il se veut allié indispensable, draguant l'éternel électorat modéré actif entre le PS et le RPR...

Pourquoi pas, mais l'Histoire jugera peut-être sévèrement cet opportuniste de plus alors même que le pays est au bord de la faillite, ruiné par les dettes des banques et la rigueur imposée par les forces étrangères (Europe, FMI, spéculateurs...).

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site