Boutin bouté ?

Après de Villiers qui a rallié l'UMP comme "allié" officiel au prix d'un abandon de toute critique, c'est C. Boutin qui s'est "vendue" à la multinationale UMP. Villiers, dont le fils est jugé pour le viol d'un de ses frères (sic) bénéficie donc du silence des médias sur cette triste affiare privée.

Sarkozy sait que l'électorat catholique conservateur peut lui être utile, Boutin servira de rabatteur

Prix du silence de la présidente du minuscule Parti Chrétien Démocrate ? Un rapport sur "les effets sociaux de la mondialisation" payé des milliers d'euros. Avec d'autres ressources officielles et légales C. Boutin est à l'abri du besoin et a donc baissé le volume de ses critiques après son éviction du gouvernement.

Rappelons à toutes fins utiles qu'elle avait déclaré que "le logement était la 5° roue du carosse Sarkozy" en quittant son poste. Depuis ? Plus grand chose, madame travaille aux frais du contribuable qui souhaiterait sans doute que l'argent de ses impôts soit mieux utilisé !

Sarkozy musèle donc sa droite (Villiers et Boutin) en les ralliant dès le premier tour ou en les avançant en 2012 pour ratisser plus ou moins habillement des voix plus ou moins FN... Il sait que l'électorat catholique conservateur peut lui être utile, Boutin servira de rabatteur alors même que le premier tour sera très serré. Sarkozy risque de descendre sous la barre des 20 % comme Chirac en 2002.

 

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site