Métasexualité / affaires Duhamel et autres

B. Spears, modèle de la nymphette ambitieuse

L’affaire Springora / Matzneff (2019) a déjà fait l’objet d’un parallèle avec la « religion métasexuelle ». G. Matzneff, croyant revendiqué, et prêcheur de la pédophilie « politique » a longtemps échappé aux poursuites uniquement du fait que la métasexualité est devenue la nouvelle religion des élites après 45 et plus encore après les années 60. Or, les accusations contre O. Duhamel ou R. Berry (qui restent à confirmer) sont du même ressort : du moment que l’imaginaire sexuel a remplacé la morale judéo-chrétienne il est évident que le « bien » (c’est à dire la volonté de jouissance) passe par des relations non consenties imposées, y compris dans le cadre familial où s’appliquait jadis l’ancienne morale. Familles plus perméables aux problèmes depuis qu’elles sont fréquemment recomposées… Baiser c’est avant tout exister comme croire jadis.

l’imaginaire sexuel a remplacé la morale judéo-chrétienne

D’autres affaires vont dans le même sens : celles qui concernent des femmes séduites qui se retournent des années après contre leur idole, par exemples les « amies » de T. Ramadan ou F. Porcel contre PPDA. On retrouve la même mécanique de la fascination réciproque entre un mandarin sur-médiatisé et de jeunes femmes aussi « fragiles » qu’ambitieuses. Là aussi la structure métasexuelle explique tout : le corps comme valeur d’échange, l’érotisme comme culture commune et pour finir l’acte sexuel comme contrat implicite.

Nous, les spectateurs-voyeurs sommés de compter les points

Et en face, nous. Les spectateurs-voyeurs sommés de compter les points entre « bons » et « méchants ». On en serait presque tentés de voter comme devant une exhibition de la télé-réalité…

Le bien, le mal, le licite, l’illicite, l’agresseur, la victime, le mensonge, la vérité, le pouvoir, la loi… tout est défini par les nouvelles normes procédant de l’idée que l’on se fait de la sexualité plus que de la sexualité elle-même…

Et il y a tout lieu de penser que ce n’est qu’un début car tous les mouvements sociaux au Moyen-Age avait une apparence religieuse, donc aujourd’hui, comme la métasexualité a remplacé la religion, tous les différends sociaux vont avoir une connotation sexuelle.

La croisade dite "des enfants" (XIII°s) ou comment des pauvres ont utilisé la culture commune de l'époque, le catholicisme, pour échapper à leur sort..

Date de dernière mise à jour : 21/02/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !