Métasexualité / extase

75247427 131312078294078 687051362696953856 o

Dans la métasexualité l’extase existe aussi : c’est l’orgasme

« Se tenir en dehors de soi-même » c’est l’étymologie du mot extase, n’est-ce pas aussi la définition de la jouissance ?
 

Toute religion peut relier à Dieu, mener à l’extase, c’est à dire à un état de conscience modifiée qui rapproche le fidèle de la divinité ou plus sûrement de l’idée qu’il s’en fait. L’extase est souvent une condition du miracle, un rapprochement extraordinaire avec Dieu, un signe de distinction… C’est aussi -et surtout- une transe qui peut s’expliquer rationnellement par de l’autosuggestion. C’est peut-être le christianisme qui a communiqué le plus sûrement sur l’extase (par recyclage des classiques polythéistes). Mais est-ce différent dans les autres religions ?
 

Du côté de la métasexualité l’extase existe aussi bien sûr : c’est l’orgasme, autre moment critique, paroxystique où on est « hors de sois-même » et à la fois tellement soi-même... Comme dans les autres religions tout un cérémoniel, une préparation sont nécessaires à la réussite de l’extase.
 

Aussitôt l’extase achevé la tension, l’excitation, la motivation déclinent… jusqu’à la prochaine séance ! L’extase mystique ou métasexuel revient périodiquement pour peu que le fidèle soit convaincu. Dans les deux systèmes religieux l’extase a donc la même fonction.

 

Lien : qu'est-ce que la métasexualité ?

Liens

 

Date de dernière mise à jour : 17/11/2019

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr