Créer un site internet

Métasexualité / L’abbé Pierre Woodman

Th 1

Il incarne mieux que d’autres l’évolution métasexuelle de toute la société

De son vrai nom Pierre André Gerbier Pierre Woodman est une figure du X français.

C’est le personnage le plus connu et le plus médiatique du milieu. Il incarne surtout mieux que d’autres l’évolution métasexuelle de toute la société française. En toute bonne logique il a souvent été à la limite des lois, il a notamment été accusé de pédophilie avant d’être innocenté. Il est l’auteur de « castings » très regardés et très représentatifs de la nouvelle « religion ».

Il est l’auteur de « castings » regardés et représentatifs de la nouvelle « religion »

Fils de la classe ouvrière du Massif Central il se dit victime d’agressions sexuelles avant l’âge de 18 ans, il renonce très vite à devenir ouvrier chez Michelin et monte à Paris très jeune en faisant plusieurs petits boulots. Il devient même policier dans les années 80. Toujours intéressé par le X il devient photographe pour le magazine Hot Video avant de quitter le police.

C’est au détour des années 80-90 qu’il se lance plus franchement dans le X via les nouvelles technologies à savoir caméras numériques puis très vite internet.

Plus que jamais le monde réel et le monde libertin tendent à converger

Le bloc de l’est s’écroule et des millions de citoyennes se retrouvent livrées à elles-mêmes derrière l’ex Mur. En bon capitaliste en herbe il se spécialise dans des « castings », c’est à dire des entretiens et des scènes pornographiques avec des apprenties actrices X… Or ce type de production, le gonzo (amateur), connaît un succès grandissant ou comment des gens « ordinaires » font du X « comme les stars ». Plus que jamais le monde réel et le monde libertin tendent à converger via des personnages comme Woodman. Il se dégagent surtout de ces scènes une authenticité non feinte d’où le succès de ces productions par ailleurs très peu coûteuses à produire et diffuser.

Il a notamment généralisé l’usage des insultes pendant qu’il domine les filles

Accusé des pires travers par certains (proxénétisme, contraintes…) il demeure un acteur central du X français, connu, commenté et surtout très imité ! Il a notamment généralisé l’usage de mots crus pendant qu’il domine -sodomise systématiquement- les jeunes filles.

Par son parcours, son évolution et son succès baroque il incarne la métasexualité dans sa totalité : absence de morale, de frontières, apolitisme et fusion du quotidien et de la transcendance pornographique… Cela ne l'empêche pas de mettre en garde contre les surenchères dans le domaine sexuel ou la surexposition des enfants au X. On veut bien le croire bien informé !

Peu versé dans les études philosophiques il est aussi platonicien car il affirme partout que jouir de et avec de beaux corps féminins est pour lui la condition sine qua non du bonheur, ainsi peut-il être considéré comme en quête perpétuelle du Beau.

Date de dernière mise à jour : 27/02/2020

  • 1 vote. Moyenne 1 sur 5.