Electeurs détachés

Editorial Juin 2015

Résultat de recherche d'images pour "effort physique"

Le combat pour la France est une course de fond !

Il y a 10 ans une majorité de Français disaient NON à la Constitution Européenne. La majorité (55 %) était nette et traduisait un refus des traités européens tous plus libéraux et scélérats les uns que les autres. A l’époque on redoutait le « plombier polonais », or aujourd’hui les « travailleurs détachés » occupent de nombreux emplois dans de viles conditions au détriment de chômeurs bien de chez nous… Le chômage hexagonal bât des records ! Est-ce cela l’Europe sociale ?

A qui la faute ? Hollande et Sarkozy bien sûr, apparatchiks qui ont, dès 2005, milité pour le OUI avant de faire voter le traité de Lisbonne à l’assemblée, simple copie du texte de 2005 piétinant ainsi la volonté du peuple.

le FN tire parti de ce scandale démocratique

Du coup le FN tire parti de ce scandale démocratique tandis que l’UMPS se vautre dans des congrès sans intérêt où une minorité de leurs militants -d’ailleurs forts rares- accepte la ligne…

Si le FN est encore un parti agrégeant tout et n’importe quoi au moins dit-il quelques vérités sur notre République : OUI le Qatar finance le terrorisme, OUI l’Europe est une machine à enrichir les riches et duper les pauvres, OUI il faut restaurer notre souveraineté !

Reste que Debout la France aussi assène des vérités, mais avec un passé plus clair. C’est le seul parti qui traite des questions centrales pour le pays sans traîner une réputation sulfureuse. Souvenons-nous en pour les Régionales de décembre prochain ! Il a aussi l’originalité de réunir des républicains de tous les bords politiques…

Résultat de recherche d'images pour "debout la france"

Reste que le monde s’enfonce toujours davantage dans le chaos : chaos financier avec la crise boursière à venir et chaos sanglant en Orient où la déstabilisation d’Etats calmes (Syrie, Libye…) multiplie les syndromes irakiens, c’est à dire l’éclatement en factions ethno-claniques où la religion sert de catalyseur à une destruction mutuelle. Là aussi, le capitalisme en quête d’énergie bon marché a une lourde responsabilité. Blair, Bush, Sarkozy, Cameron… vous êtes des monstres !

Il n’est pas surprenant que ces mêmes politiciens et leur Europe soient incapables de résoudre le problème des migrants méditerranéens. En effet, a-t-on déjà vu l’incendiaire éteindre l’incendie ?

les chantiers humanistes de demain ne manquent pas

Que faire de ces milliers de naufragés alors que nos pays débordent déjà de dettes et de communautaristes hostiles ? Pourtant les chantiers humanistes de demain ne manquent pas : la transition énergétique est devant nous, et, on sait déjà que s’équiper en énergies « vertes » coûterait aussi cher que poursuivre dans le nucléaire. Qu’attend-on pour investir dans l’indépendance énergétique ? Mais pour cela il faudrait investir aussi dans l’indépendance politique. Vaste programme !

Date de dernière mise à jour : 02/06/2015

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site