L'esprit de 93

 

Afficher l'image d'origine

Un peuple uni est invincible

Même si l’enquête sur les tueries du 13 novembre progresse le dossier reste incomplet. Néanmoins quelques vérités émergent de cette marre de sang : les services sensés nous protéger face aux hordes fanatiques ont été débordés. Pourquoi ?

Sarkozy et Hollande n’ont cessé de taillé dans le vif de la fonction publique

Aucun complot là-dedans, mais une succession de ratés à cause de forces de sécurité sous-financées ! En effet Sarkozy et Hollande n’ont cessé de taillé dans le vif de la fonction publique. Résultat ? Des milliers de postes en moins dans la sécurité quotidienne avec un essor parfois impressionnant de la petite délinquance. Beaucoup d’annonces après le massacre de janvier mais peu de mises en œuvre. Trop peu, trop tard en somme. A l’Elysée on préfère à l’époque le pacte de stabilité européen au pacte de sécurité…

sur le terrain trop peu d’agents

Certes la DGCI (ex DCRI) avait recruté 400 collaborateurs supplémentaires en 2014 pour gérer les informations sur les milieux radicalisés, mais ce ne fut pas suffisant quand sur le terrain trop peu d’agents surveillent les 10 000 titulaires d’une fiche « S » dont au moins 2 000 d’entre eux sont jugés « dangereux » ! Presque tous les tueurs du 13 étaient ou avaient été dans le collimateur des services. Quant au renseignement humain il était passé par pertes et profits avec la fin des RG fondus dans la DCRI sous Sark…

Résultat de recherche d'images pour "sarkozy"

il a supprimé des milliers de postes de policiers et ose la ramener...

La porosité des frontières, l’incompétence des services belges et autres, les traités européens (difficile d’expulser un agitateur étranger au nom des « Droits de l’Homme » à la sauce européenne) et l’austérité ont vidé de l’intérieur la force des gens capables de nous protéger. Après l’abandon de la monnaie, l’abandon de la sûreté ? Les policiers de base se plaignent depuis des années de leur sous-équipement en armes à feu par exemple... Même problème à l'armée.

Pourtant, une fois le mal commis le R.A.I.D., la police, la B.R.I., l’armée et les enquêteurs multiples ont été capables de frapper fort et de liquider ou arrêter les escadrons de la mort repérés.

aujourd’hui l’ampleur du ménage à faire est colossale

Aujourd’hui l’ampleur du ménage à faire est colossale : il faut à fois pister les furieux assoiffés de sang, capter les discours et préparatifs terroristes sur le net, vérifier et bâillonner les « imams » qui abrutissent les jeunes exclus et décupler les forces de sécurité !

Et que dire de l’islamisme quotidien qui pourrit certains quartiers en intimidant les commerçants qui vendent du porc ou de l’alcool ?

2

nettoyer les écuries d’Augias du fanatisme islamiste

Lourdes tâches mais le peuple, visé dans sa jeunesse, est prêt à accepter toutes les mesures d’exception à même de nettoyer les écuries d’Augias du fanatisme islamiste. Les musulmans ordinaires soutiennent ces actions. Rappelons-le les croyants et imams normaux sont les premières cibles des fous de Dieu.

Visée pour ce qu’elle est, la France revient dans la situation périlleuse de 1793 quand l’Europe des rois et les contre-révolutionnaires complotaient pour étouffer la jeune république. On sait qu’il fallu riposter sans retenue. Ce fut la Terreur qui sauva le pays au prix d’un bain de sang et d’incontestables dommages collatéraux. Mais qui regrettera le silence imposé à Soral, Dieudonné et autres professionnels de la confusion ? Leur marketting paranoaïque vaut presque les simagrés des salafistes !

se débarasser de l'anti-France

Aujourd’hui il n’est plus question de remettre en service la guillotine mais de se débarasser de l'anti-France, ce néo-nazisme qui maudit et menace nos valeurs.

Afficher l'image d'origine

Collabarateurs d'une idéologie étrangère

Cette immunothérapie ne fera pas au Proche-Orient où les bombes n’arrangent que les marchands de canon et le terrorisme. L’épuration des nouveaux collaborateurs d’une idéologie étrangère se fera ici et maintenant, dans les têtes, les banlieues, les banques et les mosquées. Reste à faire l’union des patriotes lucides. Et il ne sont pas rares, même au PS on réalise l’ampleur de la peste communautaire.

Concernant le Proche-Orient, ses communautés sectaires, son colonialisme sioniste et ses guerres sans fin la moins mauvaise politique est une neutralité active. Rien de plus, rien de moins.

Des périls pires nous attendent : le réchauffement climatique -que seuls des fous peuvent nier- est d’une dangerosité sans commune mesure avec le terrorisme et la guerre. Et ni le capitalisme, ni l'islamisme ne nous en sauvera.

 

Edito octobre 2015 : Suis-je devenu intolérant ?

 

Date de dernière mise à jour : 30/11/2015

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site