Souveraineté = liberté

Editorial de décembre 2011 par D. Gorteau

Pour tenter de sortir d’une crise inédite (+ 36 % de chômage en France depuis 2008), plusieurs dirigeants européens (dont Sarkozy et Merkel) proposent très discrètement de lier un « noyau dur » de pays européens autour de contraintes budgétaires sévères. Grands patrons, forces fédéralistes et partis de gouvernement appuient cet abandon quasi total de souveraineté… Une suite logique des traités de Maastricht, Amsterdam et Lisbonne.

L'Union Européenne ? Une nouvelle prison des peuples !

Rappelons que la création et la gestion de l’euro ont décuplé les inégalités et le chômage : avec une monnaie trop forte les industries françaises s’effondrent à cause des importations à bas prix. Or, l’idée d’une « règle d’or » budgétaire (stricte limite des déficits) et une discipline commune au « noyau dur » seraient des cauchemars sans fin pour la population française, jamais l’économie repartira ! Le chantage aux dettes justifiera tous les sacrifices exigés à la population.

Le projet est de laisser l’Union Européenne (c’est à dire ses bureaucrates et ses lobby) décider des budgets nationaux. Rien de moins. Ainsi ce ne sont plus les élus de la nation mais des commissions technocratiques qui vont gérer la France et surtout imposer une austérité comme en Grèce. Bien sûr le secteur privé se délecte déjà des services abandonnés par l’Etat !

"le chaos est devant nous"

En clair Sarkozy et son faux adversaire Hollande s’apprêtent à abandonner complètement la souveraineté des citoyens français. Quand les électeurs ne peuvent plus décider de leur destin c’est la fin de la souveraineté et de la liberté conquises en 1789 !

L’Europe des gros capitalistes contrôle déjà l’euro pour notre malheur.

Les traités européens nous empêchent d’aider nos industries.

Des directives européennes démantèlent services et entreprises publiques.

Les paysans ne sont même plus libres de replanter leurs récoltes.

Demain les budgets sociaux et vitaux pour notre quotidien seront supprimés pour rentrer dans les critères de ce « noyau dur » au service de la bourgeoisie allemande et mondialiste. Or, cela ne réglera RIEN. Le système agonise, le chaos est devant nous.

 
Or, aucun candidat d’envergure ne parle de cette trahison. Alors, agissons !

Date de dernière mise à jour : 30/11/2011

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site