Dieudonné cétacé !

 encore un métis qui fait du bruit !

La polémique Dieudonné / Valls illustre selon nous le degrès zéro de la politique. Le vrai-faux "débat" dont il faut absolument sortir.

Certes l'humoriste controversé a souvent varié dans ses positions politiques. Il est passé de candidatures anti-FN à un positionnement prôche des milieux d'extrême-droite les plus violents. Non sans talent jadis et non sans excès aujourd'hui il se moque des élites avec dureté. Mais pour aller où ? Au bénéfice de quoi ? Dans quel but ?

Un positionnement moral hypocrite auquel le PS nous a accoutumé

Du côté du PS et du gouvernement Valls se donne le beau rôle en tombant à bras raccourcis sur un homme quasiment seul en se présentant en défenseur de la démocratie. Un positionnement moral hypocrite auquel le PS nous a accoutumé pour éviter de parler des vrais sujets (l'euro-chômage par exemple).

les problèmes de la France ne sont pas ceux des Palestiniens !

Désemparés et convaincus que le libéralisme de l'UMPS est une arnaque cynique, certains jeunes ne jurent que par le chevalier blanc Dieudonné et son partenaire Soral. Ils se font rabattre au bénéfice du FN, autre chapelle stérile.

Soral a le même parcours que Dieudonné : animé d'un courage et d'un sens critique aiguisé, il est passé d'un positionnement "vieille gauche" marxiste à un crypto-fascisme outrancier. Là aussi l'excès fonctionne !

Pour eux deux, les élites sont toutes à mettre dans le même sac. Le juif sioniste symbolisant au mieux la figure du mondialiste perfide. Analyse tellement énorme qu'elle en devient fausse. Roosvelt était de l'élite US tout en réussissant à réformer profondément le capitalisme états-unien. Même chose pour de Gaulle...

Certes nous n'avons aucune sympathie pour le CRIF et le sionisme colonial, mais les problèmes de la France ne sont pas ceux des Palestiniens ! Les provocations de Dieudonné ne servent personne d'autres que lui-même.

communiquer c'est exister ! (dixit Sarkozy)

Le plus triste dans cette affaire de "quenelle" et autres fantasmes racistes c'est que les deux postures se nourrissent l'une, l'autre. Soral-Dieudonné apparaissent comme des héros de la France oubliée et méprisée et Valls fait figure de défenseur de la république.

C'est faux. Dieudonné et Soral ne cherchent que le succès de scandale comme tout bons artistes contemporains. C'est aussi légitime que stérile. Quant à la gauche de gouvernement, elle resserre les rangs de son (maigre) électorat à l'approche d'élections perdues d'avance. Qu'y gagne le débat public ?

Finalement, Dieudonné, Soral, Valls et quelques autres ne proposent rien d'autre que leur "spectacle".

A chacun son public !

 

A. Soral avait répondu à nos questions : LIEN (2005), LIEN (2006)

Date de dernière mise à jour : 02/01/2014

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site