Sarkozy-Hebdo brûlé

Ph. Val, le bras humouristique de l'UMP...

 

Sans illusion mais sans retenue l'équipe de QUE FAIRE condamne le lâche incendie qui a touché les locaux de Charlie-Hebdo. Choqué par leur "une" les mécontents étaient libres d'être indifférents ou d'agir de façon non violente.

Reste que sans certitude absolue sur les coupables, nous préférons rappeler quelques faits d'armes de ce journal qui se présente sous un jour sympathique.

Rappelons que cette publication appartient toujours à Ph. Val et Cabu. Le premier s'est illustré par un zèle sarkozien de la pire espèce : après avoir viré le dessinateur Siné du même Charlie-Hebdo il a chassé des journalistes pro-palestiniens de Radio-France qu'il dirige du fait du prince de l'Elysée. Il est aussi impliqué dans l'éviction de S. Guillon et D. Porte de France-Inter. Liberté d'expression ?

S. Guillon et D. Porte virés par Val... 

En 2006 Charlie-Hebdo avait déjà publié les fameuses caricatures de Mahomet, un scandale qui avait rempli les poches de Val et Cabu. Liberté d'expression ? Droit à la provocation ? Peut-être, mais aussi discours néo-conservateur sur fond de ligne pro-israélienne de Val. Pour lui tous les antisionistes sont des antisémites !

Critiquer les religions et les religieux, absolument, mais comme le fait le Canard Enchaîné ou Groland (jamais menacés) car en voulant refaire le coup de 2006 Charlie-Hebdo a donné à Sarkozy-Guéant une occasion de jouer les remparts contre l'islamisme et donner aux musulmans les plus obtus une raison de le rester !

A lire : Val + Hess, les inquisiteurs

Date de dernière mise à jour : 04/11/2011

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site