Accueil

Point critique

Le premier ministre, Manuel Valls, à l'université du Medef, à Jouy-en-Josas le 27 août.

Une fois de plus la gauche de gouvernement s'est renié complètement et a trahi ses engagements. La sanction sera lourde à n'en pas douter !

Après deux années d'hypocrisie Hollande a viré les quelques ministres critiques sur l'austérité et a chargé Valls d'appliquer le logiciel libéral en accord avec les dogmes européens. Depuis des années c'est son seul programme ! Rappelons-nous son soutienà la constitution européenne en 2005 de concert avec Sarkozy.

SUITE


 

Poutine a raison, mais...

 

L'ONU accuse les deux camps de se battre dans des zones habitées

Le ton monte contre la Russie au sujet de l'Ukraine.

Après la mise en place d'un gouvernement ouvertement pro-européen et pro-US, les choses ont dégénéré à l'est : des milices séparatistes (ou autonomistes) ont chassé les forces officielles et réclamer un rattachement à la Russie. C'est chose faite en Crimée. Mais pas ailleurs, bien au contraire...

SUITE


 

Le sceau de l'infamie

Massacrer des civils, et après ?

L’horreur est comme l’Histoire, elle se répète parfois.

C’est le cas à Gaza où Israël pilonne périodiquement de supposés agresseurs. La disproportion des forces est toujours la même : des centaines de morts -généralement des civils- contre quelques soldats en face. Dernièrement le but à peine dissimulé était de torpiller un gouvernement d’union nationale entre l’OLP et le Hamas. Le seul a même de négocier...

SUITE


La Corée du sud ou le post-développement

Séoul, quartier de Gangnam...

Exemple abouti de pays ayant quitté les affres du sous-développement, la Corée du sud fait souvent parler d’elle comme d’un pays post-moderne : informatique, multinationales, production culturelle font le tour du monde en donnant l’image d’un pays hissé au rang du voisin japonais ou même de l’Occident développé.

SUITE


 

Histoire de la Corée

Une somme remarquable de P. Dayez-Burgeon

L’histoire de la Corée se résume bien souvent à une succession de périodes d’unification autour d’une monarchie puis d’éclatements terribles. Les voisins du nord et de l’est servant généralement d’envahisseurs tandis que la Chine joue le rôle de protecteur et de tuteur à la fois militaire et intellectuel.

Néanmoins, comptant souvent sur ses seules forces, la Corée a patiemment défendu son identité, résistant tant bien que mal aux malédictions géopolitiques. Est-ce différent aujourd’hui ?

SUITE


 

De quoi la Corée du Nord est-elle le nom ?


Peu de nations sont aussi mal entourées.

En effet la péninsule coréenne a de puissants empires comme voisins immédiats (la Chine, la Russie et le Japon). A partir du XIX°s il faudra ajouter l’impérialisme occidental.

SUITE


 

Idéologie et système en Corée du nord

Idéologie Et Système En Corée Du Nord - De Kim Il-Sông À Kim Chông-Il de Seong-Chang Cheong

En 1997 un chercheur sud-coréen, Seong-Chang Cheong, a publié chez l'Harmattan un résumé de sa thèse sur le pouvoir nord-coréen.

SUITE


 

Le discours néoraciste

Dieudonné et Soral, néoracistes ?

La vie sociale produit spontanément des frustrations, sentiments, formules qui restent confuses tant qu’elles ne circulent que dans les rapports privés. C’est leur énonciation par un discours structuré, légitimé par la représentativité prêtée aux porte-paroles, qui en assure la convergence et la force d’agrégation. Une configuration donnée ne permet pas n’importe quelle représentation, mais elle est susceptible d’interprétations contraires pour donner un sens au désordre initial des expériences.

SUITE


 

Européennes 2014, le sursaut ou l'abîme

Les Européennes 2014 auront été dans le ton des municipales. Le PS a été lourdement rejeté par les électeurs en général et son électorat en particulier.

Hollande n'a qu'un programme : poursuivre "l'intégration européenne"

En effet Hollande n'a qu'un programme : poursuivre -comme Sarkozy- "l'intégration européenne". Belle idée après 1945, ambition anticommuniste compréhensible dans les années 1960, l'Europe n'est plus qu'un vaste terrain de chasse pour les multinationalesqui cherchent à liquider les Etats comme autant de gêneurs à leur businessBusinessparfois très dangeureux (OGM, scandales alimentaires, etc.) !

SUITE


 

Le communautarisme

(Texte de J. Halpern sur la formation du communautarisme, article de sociologie)

La gestion néolibérale du capitalisme depuis les années 70 a produit la compression des salaires, le ralentissement de la croissance économique et la concentration de la fortune entre les mains des 5 ou 10% les plus riches. Il en résulte un chômage et une insécurité sociale chroniques, brutalement aggravés par la crise de 2008.

SUITE


 

L'urgence du plein emploi

sans commentaire

Selon l’INSEE, la France compte 5.5 millions de personnes en sous-emploi (chômeurs officiels, chômeurs non inscrits à Pôle Emploi, temps partiel subi, chômage partiel…) auquel il faudrait ajouter une part des jeunes scolarisés « retenus » faute de perspectives dans le système éducatif, et les 3 millions d’emplois précaires (CDD, stages…). Au total, au moins 9 millions de personnes sont victimes de la crise de l’emploi, soit environ 27% des 20-59 ans (sources : INSEE).

La suite sur le blog de J. Halpern.


 Arabie Saoudite, le royaume infernal

L'Arabie Saoudite est un pays musulman atypique. En effet, il est d'une richesse pétrolière importante, abrite les deux "lieux saints" de l'Islam mais surtout professe un islam bien différent de l'Islam habituellement pratiqué dans les autres pays musulmans.

En effet, la doctrine officielle du royaume est le wahhabisme. C'est la source théorique de tous les mouvements terroristes islamistes sans exception. Encore aujourd'hui ces groupes sont les plus meurtriers. Ils sont financés directement ou indirectement par Riyad. Par exemple en Irak depuis 2003 contre les Irakiens non wahhabites.

Dès la fin du XVIII°s une alliance entre un clan bédouin (les Saoud) et Abdelwahhab (fondateur de la doctrine du même nom) veut créer un Etat. L'arrièration des populations ainsi que les difficultés géographiques et climatiques font échouer régulièrement le projet. Seuls les Turcs réussissent temporairement à amarrer la zone à leur empire.

SUITE


 

Alerte géopolitique pour le monde arabe

Après l'Etat-nation... le chaos ! (image de Libye)

L'accord de novembre 2013 entre les Occidentaux et l'Iran sur la question nucléaire est une bonne nouvelle pour la paix du monde... mais pas une bonne nouvelle pour certains Etats arabes.

SUITE


 

Ch. Renoux sur le pape François (itw)

Le pape François, un jésuite aux affaires...

Christian Renoux est maître de conférences d'histoire moderne à l’université d’Orléans. Ancien membre de l'Ecole française de Rome et historien du catholicisme, il est un observateur attentif des évolutions de l'Eglise catholique et du Vatican. Il est également responsable de mouvements non-violents.
Pour QUE FAIRE il a accepté de répondre aux questions de Denis Gorteau sur le pape François.

SUITE


 Géopolitique de la guerre en Syrie

 

Depuis la prise de pouvoir par la famille Assad (1970) la Syrie n’a jamais été un facteur de stabilité. Prise en tenaille entre un Liban en guerre civile et un Etat d’Israël surpuissant Damas a cherché à préserver son régime dont le seul avantage était d’être durable. En interne il fut toujours d’une brutalité impressionnante et en externe il utilisa toutes les techniques interdites pour décourager les velléités d’intervention

SUITE


 

Vers la désislamisation ?

 

déjeuneurs en Algérie, Ramadan 2013

Parler de désislamisation est-il bien raisonnable ? 

Alors que les groupes djihadistes pullulent, que les islamistes gagnent des élections et que les banlieues abritent quantité de salafistes on devrait imaginer la conclusion inverse, non ? Clairement les quelques « déjeuneurs » maghrébins lors des derniers mois de ramadan font pâle figure face à la puissance de feu des groupes se revendiquant d’Al Qaïda…

SUITE


 

 

 

 

 

Nous joindre : valactrep @ yahoo.fr